"FILMER LE JAZZ" présente : "L’AVENTURE DU JAZZ"

Article publié le jeudi 12 février 2009 par T.Maligne
Mis à jour le jeudi 10 septembre 2009
Un film de Louis et Claudine Panassié
Journée d’étude :

FILMER LE JAZZ

MARDI 14 avril 2009
Cinéma UTOPIA - BORDEAUX

Dans le cadre des colloques jazz de Monségur
organisés par :

le festival « Les 24 Heures du Swing »

le Collège Éléonore de Provence de Monségur
&
l’Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3

 

 

http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=539&mode=film


Autour de la projection exceptionnelle du film de Louis Panassié, « L’Aventure du jazz », se tiendra une table ronde en présence de M. Louis Panassié, réalisateur, de M. Laurent Verdeaux, assistant, musicien et auteur du livre Jazz-jazz, Xavier
Daverat (Professeur de droit, université Bx 4), Frank Cassenti (réalisateur, sous réserve car tournage), Fabien Ruiz (tap dancer, collectionneur de films rares sur le jazz), Jean-Marc Birraux (réalisateur, sous réserve car tournage), ainsi que d’autres intervenants.

Cette journée d’étude marquera le lancement d’un appel à contributions pour un livre en projet aux Presses Universitaires de Bordeaux sur la problématique « filmer le jazz ».

 

PROGRAMME

MARDI 14 avril 2009

Cinéma UTOPIA


Place Camille Julian à Bordeaux

14 H 30 : 1ère projection de « L’Aventure du jazz »

(durée 3h, pause comprise, entrée 6€)

17 H 30 à 19 H : Table ronde : « Filmer le jazz »

(entrée gratuite)

20 H 30 : 2nde projection de « L’Aventure du jazz »

(durée 3h, pause comprise, entrée 6€)

 

 

"L’AVENTURE DU JAZZ"


Bande annonce du film : "L’aventure du Jazz"

La dernière projection à Bordeaux de L’Aventure du jazz de Louis et Claudine Panassié remonte à mars 1971, au cinéma Le Capitole, aujourd’hui disparu.
Trente-huit ans plus tard, les 24 Heures du Swing de Monségur, le Service culturel de l’Université Bordeaux 3 Michel de Montaigne, et le collège Éléonore de Provence proposent de découvrir ce film dans le cadre de la journée d’étude« Filmer le jazz ».
Le cinéma Utopia a décidé de dédier sa plus grande salle à cet événement exceptionnel.

« L’Aventure du jazz » est un film rare en raison du caractère unique de son mode de projection qui tient du spectacle vivant. Vous verrez ce film en présence du réalisateur qui assure l’image et règle le son en salle, comme pour un concert amplifié. C’est du « cinéma live ». Une tentative filmique originale qui vise à la fois à s’approcher au plus près de l’esprit du jazz comme musique de l’instant tout en servant au mieux l’œuvre musicale par le soin apporté à l’image et au son.

Ce film échappe aux circuits commerciaux traditionnels.
En cela également « L’Aventure du jazz » est un film exceptionnel car il s’agit d’un choix initial et pleinement assumé dès l’origine du tournage : un contrat d’amitié « non-commercial » passé entre le réalisateur et les musiciens (Duke Ellington, Louis Armstrong, Lionel Hampton, John Lee Hooker, Jo Jones, etc.) fait qu’ils acceptèrent de jouer devant les caméras contre la promesse d’une non-exploitation commerciale.

« L’Aventure du jazz », c’est aussi une brèche active et militante dans la politique ségrégationniste et raciste aux États Unis. Le film provient d’une époque où le fait d’envisager l’élection d’un Obama relevait de la science fiction :
« En 1949 Hugues et Madeleine sont venus me rejoindre à la Nouvelle Orléans où j’étais le « roi des Zoulous » [dit Louis Armstrong dans le film]. Ils m’ont suivi en tournée dans les États du Sud. Des Blancs et des Noirs voyageant ensemble, on n’avait jamais vu ça. Mais Hugues et Madeleine s’en fichaient. Ce qu’ils voulaient c’était être avec nous. Dans l’État du Mississipi ils sont montés avec nous sur l’estrade. Nous avons eu peur : des Blancs au milieu d’un orchestre noir ! Mais ils l’ont fait. (…). »

La table ronde permettra d’ouvrir la réflexion sur les enjeux et difficultés de « filmer le jazz ». C’est le cœur de la question « Filmer le jazz ? », telle que posée par M Thierry Lepin dans le numéro 152 de décembre 2008 de JazzMan.
« Filmer le jazz » est un thème d’étude qui fait naturellement suite aux colloques organisés par le festival les « 24 Heures du Swing » depuis près de dix ans.
Cette journée devrait lancer la rédaction d’un livre collectif sur ce thème de « filmer le jazz ».

Pour nous écrire : thierry.maligne@free.fr

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
 
Propulsé par SPIP 2.1.19 | Squelette sandnyko 1.3.2 | Suivre la vie du site RSS | visites : 93660 | Navigateur conseillé: Firefox 2